À 101 ans, cette mamie travaille dans un salon de coiffure et rĂ©vĂšle son secret de longĂ©vitĂ©


À 101 ans, cette mamie travaille dans un salon de coiffure et rĂ©vĂšle son secret de longĂ©vitĂ©



Si pour certains, l’Ăąge peut ĂȘtre un handicap les privant d’exercer leurs activitĂ©s professionnelles Ă  titre d’exemple, pour d’autres, cela n’est absolument pas un obstacle Ă  leur avancement. Et pour cause, ces derniers gardent une bonne vivacitĂ© d’esprit et du corps. Une femme ĂągĂ©e de 101 ans, toujours active et passionnĂ©e par son mĂ©tier, nous fournit la preuve vivante que l’avancĂ©e dans l’Ăąge n’est en aucune façon une entrave Ă  l’Ă©panouissement, comme relayĂ© par nos confrĂšres du journal The Washington Post.

De nombreuses personnes malgrĂ© leur ĂągĂ© avancĂ©, dĂ©sirent garder une activitĂ© professionnelle leur permettant de rester actives. Moins par nĂ©cessitĂ© et plus pour demeurer Ă©nergiques et se sentir vivants, ils continuent, lorsque leur santĂ© le leur permet, d’exercer leur mĂ©tier d’avant ou de se lancer dans des projets qui les passionnent. Alors que certains estiment que 60 ans est l’Ăąge idĂ©al pour prendre sa retraite, une centenaire qui aura bientĂŽt 101 ans, refuse d’obtempĂ©rer et s’obstine Ă  rester active grĂące Ă  son mĂ©tier de coiffeuse.
A 101 ans, elle a de l’Ă©nergie Ă  en revendre 
Callie Terrel, coiffeuse depuis plus de sept dĂ©cennies Ă  Memphis, aura bientĂŽt 101 ans. Elle semble Ă  cet Ăąge, ĂȘtre au top de sa forme puisqu’elle n’utilise ni canne ni lunettes pour voir. D’ailleurs, elle se qualifie elle-mĂȘme de vieille mais pas de malade. Depuis toute jeune, Callie Ă©tait attirĂ©e par les cheveux et elle avait une passion pour tout ce qui relevait de la coiffure. Et mĂȘme si son pĂšre espĂ©rait pour elle une toute autre carriĂšre professionnelle, elle a prĂ©fĂ©rĂ© le domaine de la beautĂ© et de l’esthĂ©tique.
A la fin des annĂ©es 50, Callie a ouvert son propre salon de coiffure et a pu Ă©lever ses enfants des revenus provenant de son mĂ©tier. AprĂšs le dĂ©cĂšs de son mari suite Ă  un cancer Ă  l’Ăąge de 59 ans, son cƓur a Ă©tĂ© brisĂ©. Suite Ă  cela, c’est une autre Ă©preuve Ă  laquelle a dĂ» faire face cette passionnĂ©e de coiffure : un incendie qui a ravagĂ© le salon dans lequel elle s’Ă©tait investie pendant de nombreuses annĂ©es.
Le secret de longévité de Callie
Mais Callie ne s’est pas dĂ©couragĂ©e, l’amour et la passion qu’elle avait pour son travail l’ont maintenue en forme et sa persĂ©vĂ©rance l’a gardĂ©e en vie durant toutes ces annĂ©es.
Pour cette centenaire, se rĂ©veiller tous les jours au petit matin et faire un travail qu’elle aime est ce qui l’a rendue heureuse et en bonne santĂ© jusqu’Ă  101 ans. Alors qu’elle voulait prendre sa retraite, elle a fini par changer d’avis. Et pour cause, elle attribuait sa longĂ©vitĂ© Ă  l’amour qu’elle vouait Ă  son mĂ©tier. Pour Callie, le secret pour vivre plus longtemps est de rester occupĂ© et de ne pas sombrer dans la lĂ©thargie. Aujourd’hui, elle est reconnaissante d’ĂȘtre capable physiquement de faire tout ce qu’elle a envie de faire sans contraintes.
Y aurait-il des secrets de longĂ©vitĂ© ?
Force est de constater qu’au Costa Rica, les habitants de la pĂ©ninsule de Nicoya semblent jouir d’une bonne forme et cette partie terrestre enregistre le plus grand nombre de nonagĂ©naires et de centenaires avec 13% de la population ayant plus de 90 ans et 5% plus de 100 ans. Ces rĂ©gions du monde appelĂ©es « zone bleue » englobent l’Italie, la GrĂšce, le Japon et le Costa Rica. Leur secret ? Pour certains, il s’agit du lien familial qui doit ĂȘtre soudĂ© Ă  tout jamais, pour d’autres, il s’agit de leur foi. En tout Ă©tat de cause, pour les rĂ©gions de la Sardaigne et d’Icarie, le rĂ©gime mĂ©diterranĂ©en participerait Ă  la longĂ©vitĂ© de ses habitants. En effet, selon une Ă©tude menĂ©e sur 120 000 femmes, il a Ă©tĂ©  dĂ©montrĂ© que le rĂ©gime mĂ©diterranĂ©en Ă©tait liĂ© Ă  des tĂ©lomĂšres plus longs. Ces derniers Ă©tant des marqueurs cellulaires de vieillissement. Quant Ă  Okinawa au Japon, le rĂ©gime alimentaire est plutĂŽt faible en calories et riche en fruits et lĂ©gumes ainsi qu’en cĂ©rĂ©ales. A noter que le facteur de la gĂ©nĂ©tique contribue Ă©galement et de façon considĂ©rable Ă  longĂ©vitĂ©.

 source : The Washington Post.