Une infirmiĂšre a mis la jumelle du bĂ©bĂ© Ă  cĂŽtĂ© d’elle pour tenter de lui sauver la vie


Une infirmiĂšre a mis la jumelle du bĂ©bĂ© Ă  cĂŽtĂ© d’elle pour tenter de lui sauver la vie
 

N'est-il pas fascinant Ă  quel point sommes-nous influencĂ©s par la prĂ©sence d'une autre personne ? Beaucoup de gens se sentent apaisĂ©s et en sĂ©curitĂ© quand ils sont aux cĂŽtĂ©s de certaines personnes. C’est une connexion Ă©motionnelle et spirituelle qui s’Ă©tablit entre deux personnes. Un lien indissociable et inexplicable. Une Ă©nergie partagĂ©e Ă  deux, quelque que chose qui n’est pas vue mais sentie. Alors que dire si ces personnes Ă©taient deux jumelles ?

C’est peut ĂȘtre difficile Ă  croire, mais cela pourrait mĂȘme sauver une vie. En effet, l’histoire qui va suivre montre Ă  quel point le lien entre certaines personnes peut ĂȘtre fort.

Tout a commencĂ© quand deux sƓurs jumelles Kyrie et Brielle Jackson sont nĂ©es dans un hĂŽpital au Massachussetts le 17 Octobre 1995. Malheureusement, elles n’ont pas eu un commencement de vie facile. Puisqu’elles sont venues au monde 12 semaines avant l’heure, et elles pesaient Ă  peine 1 kilogramme chacune.
Les deux jumelles Ă©taient placĂ©es sĂ©parĂ©ment dans des couveuses. L’Ă©tat de Kyrie s’amĂ©liora rapidement, et elle prit du poids aprĂšs sa naissance, mais sa sƓur jumelle Brielle a eu des jours plus difficiles. Elle pleurait et criait beaucoup, avait des difficultĂ©s de respiration, et avait le visage bleu.

AprĂšs quelques jours, l’Ă©tat de Brielle se dĂ©tĂ©riorait, elle avait la fiĂšvre et son rythme cardiaque Ă©tait Ă©levĂ©, elle suffoquait. MĂȘme les mĂ©decins ont informĂ© les parents qu’ils devaient se prĂ©parer Ă  faire leurs adieux Ă  Brielle, de par son Ă©tat critique.

Une infirmiĂšre, Gayle Kasparian, a tout fait pour essayer d’aider Brielle Ă  aller mieux. Elle l’a prise, puis a laissĂ© son pĂšre la tenir. Elle l’enveloppa dans une couverture et essuya son mucus de nez et essaya de la rĂ©conforter. Rien ne fonctionnait.

Gayle fit alors un acte qui se faisait en Europe mais qui Ă©tait nouveau aux États-Unis, et c’Ă©tait contre la politique et les rĂšgles de l’hĂŽpital, mais elle ne pouvait supporter de voir l’Ă©tat du petit bĂ©bĂ©. Elle a placĂ© la petite Brielle dans la mĂȘme couveuse que sa sƓur jumelle Kyrie. ImmĂ©diatement, Brielle se blottit contre Kyrie. Puis, Ă  la grande surprise de Gayle, Kyrie mis le bras sur Brielle.

Le mauvais Ă©tat de Brielle fit par la suite un trĂšs grand rebond. Elle a commencĂ© Ă  respirer plus facilement. Ses pleurs incessants s’arrĂȘtĂšrent et elle retrouva rapidement une couleur normale. Dans les semaines suivantes, l’Ă©tat de Brielle s’est progressivement amĂ©liorĂ©. Tant qu’elle restait Ă  cĂŽtĂ© de Kyrie.

Un photographe d’un journal local a pris en photo un moment trĂšs spĂ©cial partagĂ© entre les sƓurs jumelles. Cette photo va devenir iconique pour les annĂ©es Ă  venir.


Ensemble, les nouveau-nĂ©s ont traversĂ© leur dur dĂ©part dans la vie. Elles ont grandi pour ĂȘtre en bonne santĂ© en Ăąge prĂ©scolaire. La photo des jumelles faisant un cĂąlin dans la couveuse avait reçu une attention mĂ©diatique importante.
Ce « cĂąlin de secours » a Ă©tonnĂ© le monde entier. L’image s’est en fait propagĂ©e plus tard sur internet comme le feu dans les bois et a mĂȘme fini sur la couverture de Life and Reader’s Digest. L’attention des mĂ©dias sur les parents Heidi et Paul Jackson est devenue si grande qu’Ă  un moment donnĂ©, ils ont Ă©tĂ© obligĂ©s de changer leurs numĂ©ros de tĂ©lĂ©phone. Absolument tous les mĂ©dias voulaient suivre le dĂ©veloppement des jumelles.

C’Ă©tait la premiĂšre fois que l’hĂŽpital vivait un tel fait et Gayle Kasparian a Ă©tĂ© fĂ©licitĂ©e pour son bon sens, ce qui a conduit Ă  sauver la petite fille. 

L’Ă©vĂ©nement a changĂ© les lignes directrices des hĂŽpitaux sur les naissances des jumeaux et les Ă©tudes cliniques ont montrĂ© qu’il existe des avantages Ă©vidents pour la santĂ© de placer les jumeaux dans le mĂȘme lit. Le cĂ©lĂšbre cĂąlin a aidĂ© Ă  sauver des vies et a changĂ© la façon dont les jumeaux nĂ©s prĂ©maturĂ©ment sont traitĂ©s.

Et comme on dit : « Ensemble, nous sommes plus forts ! »
Imaginez si l’infirmiĂšre n’avait pas essayĂ© de faire cela ? Brielle n’aurait probablement pas Ă©tĂ© en vie aujourd’hui. Il est bĂ©nĂ©fique des fois de tester des choses, de croire en l’impensable, et d’avoir la foi !

Cette histoire rĂ©chauffe les cƓurs et donne beaucoup d’espoir. Comme quoi les miracles existent rĂ©ellement, et le pouvoir Ă©motionnel est vraiment rĂ©el !