Voici la femme « la plus fertile » au monde : √† l’√Ęge de 38 ans, elle a d√©j√† donn√© naissance √† 44 enfants

 

Mariam Nabatanzi est consid√©r√©e comme la femme la plus fertile d’Afrique, et peut-√™tre bien du monde entier. A l’√Ęge de 38 ans √† peine, elle a d√©j√† donn√© naissance √† 44 enfants dont de nombreux jumeaux, tripl√©s et quadrupl√©s. Cette histoire invraisemblable, qui attire incontestablement la curiosit√©, est relay√©e par The DailyMonitor. La voici…

Lorsque l’on s’imagine des probl√®mes de f√©condit√©, nous avons tendance √† penser √† l’infertilit√© et √† l’impossibilit√© de concevoir. Pour Mariam Nabatanzi, sa situation est aux antipodes de l’infertilit√©. En effet, cette femme ougandaise souffre d’hyperfertilit√©, menant chacune de ses grossesses √† √™tre consid√©r√©e comme un ph√©nom√®ne hors du commun.

L’hyperfertilit√©, un trouble encore peu connu

Dans un article relay√© par nos confr√®res du Huffington Post, Aur√©lie Garnier, maman bloggeuse aux quelques milliers de followers l√®ve le voile sur l’hyperfertilit√© et se confie sur le calvaire qu’elle a v√©cu :

« L’hyperfertilit√© est taboue, personne n’en parle, on tourne ces femmes au ridicule. Peut-√™tre parce que nous d√©fions la m√©decine et ses 99% de fiabilit√© contraceptive »

En effet, cette maman de 4 enfants n’a pas toujours bien v√©cu ses grossesses, surtout lorsqu’elle a appris qu’elle √©tait retomb√©e enceinte 3 mois apr√®s avoir donn√© naissance √† son premier enfant, et ce en √©tant sous pilule ! Alors qu’est-ce que l’hyperfertilit√© ?

Selon les nombreux t√©moignages recueillis par le Huffington Post et France info, l’hyperfertilit√© se caract√©rise par une capacit√© √† tomber enceinte tr√®s rapidement, et ce malgr√© l’utilisation de moyens contraceptifs. Face aux femmes ayant recours √† la procr√©ation m√©dicalement assist√©e, les femmes hyperfertiles se sentent jug√©es de « se plaindre d’avoir trop d’enfants ».

Mariam Nabatanzi : plus d’enfants que d’ann√©es v√©cues


C’est en Ouganda que Mariam Nabatanzi a donn√© naissance √† 44 enfants, obtenant ainsi le statut de femme la plus fertile d’Afrique. Issue d’un milieu difficile, elle se voit mari√©e par ses parents √† l’√Ęge de 12 ans √† peine √† un homme de 28 ans son a√ģn√©. Elle raconte au DailyMonitor :

« Mon mari √©tait polygame et p√®re de plusieurs enfants issus de ses pr√©c√©dentes relations. Leurs m√®res √©taient dispers√©es et c’est moi qui ai d√Ľ m’en occuper »

« Il √©tait violent et il me battait √† la moindre occasion, m√™me lorsque je ne faisais que proposer une id√©e qu’il n’aimait pas »

Un an apr√®s son mariage, Mariam donne naissance √† des jumeaux, suivis deux ans plus tard par des tripl√©s et des quadrupl√©s. Loin de se douter que la situation est assez particuli√®re, Miriam raconte que son p√®re aurait eu 45 enfants avec plusieurs femmes, dont des jumeaux, des tripl√©s, des quadrupl√©s et des quintupl√©s !

√Ä ce jour, Miriam a pass√© 18 ans √† √™tre enceinte sur ses 38 ann√©es d’existence, donnant naissance √† 44 enfants dont deux paires de jumeaux, 4 tripl√©s, 3 quadrupl√©s, ainsi que de nombreux enfants uniques.

Cette maman extr√™mement fertile aurait essay√© de mettre un frein √† toutes ces naissances, mais les m√©decins lui auraient d√©conseill√© une intervention m√©dicale. Mariam se r√©signe donc √† son sort et attendra la naissance de son dernier enfant pour enfin demander une ligature des trompes. Selon le Dr Charles Kiggundu, pr√©sident de l’Association des obst√©triciens et gyn√©cologues en Ouganda, son cas aurait pu √™tre r√©gl√© beaucoup plus t√īt, notamment au vu des risques de mortalit√© maternelle. 

La ligature des trompes : st√©rilisation f√©minine

Selon nos confr√®res de Lib√©ration, la st√©rilisation f√©minine serait la premi√®re m√©thode contraceptive au monde, devant la pilule et le st√©rilet, et celle-ci serait beaucoup plus commune que la vasectomie chez les hommes. Nathalie Bajos, sociologue et directrice de recherche √† l’Inserm explique :

« La contraception est devenue, avec la m√©dicalisation, une affaire de femme »

Selon Olivier Chevallier, gyn√©cologue obst√©tricien √† Paris, la ligature des trompes ne devrait √™tre effectu√©e qu’√† partir de 40 ans. Comme il l’explique √† France info :

« Cette solution a un grand avantage : une fois qu’elle est faite, elle d√©barrasse la femme de son souci contraceptif. Mais elle n√©cessite quand m√™me d’avoir du recul, de la maturit√© et d’avoir en partie fait sa vie en mati√®re de procr√©ation. »

En effet, la ligature des trompes est une solution contraceptive irr√©versible et elle requiert une certitude absolue avant son application. De plus en plus, la st√©rilisation suscite le d√©bat en France, et de nombreuses femmes se heurtent au refus des m√©decins et √† la pression subie par leurs proches pour ne pas y avoir recours. Bien que la proc√©dure soit l√©gale depuis 2001, certains la caract√©risent comme un « parcours du combattant », au vu des nombreux m√©decins qui s’y opposent de mani√®re tranch√©e et d√©finitive.

 source :  The DailyMonitor.