L’ail peut tuer 14 infections diffĂ©rentes ! Alors pourquoi les mĂ©decins ne le recommandent-ils pas ?

 



Avec son odeur forte et son goĂ»t si particulier, l’ail rebute ou sĂ©duit. Cru, cuit ou en poudre, l’ail fait pourtant partie des remĂšdes naturels les plus efficaces. En effet, de nombreux scientifiques se sont penchĂ©s sur ses bienfaits. Et mĂȘme si d’autres recherches sont nĂ©cessaires pour Ă©lucider tous les mystĂšres de cet aliment, il s’agit d’une piste potentielle pour prĂ©venir et lutter contre ces 14 infections.



Appartenant Ă  la famille des liliacĂ©es, l’ail, aussi nommĂ© Allium sativum, est un condiment populaire dans de nombreuses cuisine du monde. Originaire d’Asie centrale, il s’illustre par sa teneur en composĂ©s organosulfurĂ©s, en antioxydants et par son principal composĂ© actif : l’allicine. Cette composition lui offre de nombreux bienfaits et en fait un ingrĂ©dient de base en matiĂšre de remĂšdes naturels.

Les bienfaits de l’ail

Source de potassium, de calcium, de magnĂ©sium, de phosphore, de vitamines C et B9, l’ail aurait un effet cardio-protecteur et des propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires, antimicrobiennes, antifongiques, antiseptiques et anti-inflammatoires. Dans le domaine cosmĂ©tique, on lui attribue des bienfaits pour prendre soin de ses cheveux, de ses ongles et pour lutter contre l’acnĂ© et les verrues. De mĂȘme, il serait efficace pour prĂ©venir et traiter certaines infections en luttant contre les agents pathogĂšnes en cause. Parmi ces derniers, on retrouve :

·   Helicobacter Pylori (H.Pylori), une bactĂ©rie qui entraĂźne des troubles digestifs,

·   Candida, une levure responsable de mycoses et de troubles cutanĂ©s

·   Staphylocoques, des bactĂ©ries que l’on retrouve en cas d’intoxication alimentaire et de gastro-entĂ©rites,

·   Escherichia coli (E.Coli), une bactĂ©rie intestinale

·   HerpĂšs, en cause dans des infections de la peau et des muqueuses

·   Influenza A et B, responsables de la grippe

·   Streptocoques buccaux, bactĂ©ries notamment Ă  l’origine des angines et des caries dentaires

·   Vibrio, responsable du cholĂ©ra

·   Rhinovirus, en cause pour les infections virales des voies respiratoires,

·   Trichophytons, des champignons en cause dans la pathologie du pied d’athlĂšte

·   Rotavirus, gĂ©nĂ©ralement en cause dans les gastro-entĂ©rites des nourrissons

·   Scedosporium prolificans (S. prolificans), un champignon responsable d’infection profonde des tissus mous, d’arthrite septique et de pneumopathie

·   Giardia, responsable de la maladie parasitaire, la giardiase

·   Salmonelle, une bactĂ©rie provoquant des intoxications alimentaires

Au vu de tous ces bienfaits, on peut alors se demander comment l’utiliser. Explications.

Comment utiliser l’ail ?

Pour bĂ©nĂ©ficier des propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales de l’ail, il convient d’hacher et/ou d’Ă©craser l’ail afin de libĂ©rer son composĂ© actif, l’allicine. Ensuite, vous pouvez le consommer cru en le mĂ©langeant avec de l’huile ou un peu de mielde maniĂšre rĂ©guliĂšre. Vous pouvez Ă©galement ajouter l’ail Ă  vos salades, le frotter sur vos toasts ou le piquer dans vos viandes mais uniquement quelques minutes avant la fin de la cuisson. L’ail cuit a un profil nutritionnel moins intĂ©ressant que l’ail cru car la chaleur neutralise l’allicine et rĂ©duit la teneur en antioxydants.

En ce qui concerne une utilisation externe, optez pour les cataplasmes et l’huile d’ail.

L’astuce en + :

Pour rĂ©duire la mauvaise haleine liĂ©e Ă  la consommation d’ail, mĂąchez des feuilles de persil, de la rĂ©glisse ou encore de l’anis.

MISES EN GARDE :

En cas d’excĂšs, l’ail peut provoquer des brĂ»lures d’estomac. Par ailleurs, son application topique doit se faire uniquement sur la zone Ă  traiter car sur des zones saines, l’ail (notamment cru) peut ĂȘtre trĂšs irritant et Ă  l’origine de brĂ»lures et de rĂ©actions allergiques. L’ail est dĂ©conseillĂ© aux personnes sous traitements anticoagulants et/ou qui viennent de subir une intervention chirurgicale. Par ailleurs, les remĂšdes Ă  base d’ail (par voie orale ou en application externe) sont dĂ©conseillĂ©s chez les enfants. Demandez toujours conseil Ă  votre mĂ©decin avant d’utiliser un remĂšde naturel.

wikipedia