4 erreurs qui vont font prendre du poids

Les graisses abdominales sont un vĂ©ritable cauchemar. On cherche Ă  s’en dĂ©barrasser coĂ»te que coĂ»te, mais on ignore souvent ce qui favorise leur stockage. On ne dĂ©tient pas assez d’informations sur leur mĂ©canisme, ce qui rend leur Ă©limination plus dure. En essayant de suivre un rĂ©gime, vous avez plus de chance de commettre certaines erreurs, qui ne font qu’empirer la situation.


Les graisses abdominales ou viscĂ©rales sont un amas graisseux prĂ©sent au niveau de l’abdomen. PrĂ©sentes et stockĂ©es en excĂšs, elles exposent Ă  plusieurs maladies, dont le diabĂšte, le cholestĂ©rol et l’hypertension artĂ©rielle.

Pour évaluer leurs risques sur votre santé, il faut mesurer votre tour de taille qui ne doit pas dépasser 80 centimÚtres pour les femmes, et 94 cm pour les hommes.

En outre, il est essentiel de prĂȘter attention Ă  vos habitudes au quotidien. Celles-ci pouvant favoriser leur accumulation et entraver vos efforts minceur. Voici les 4 erreurs les plus communes qui causent une accumulation des graisses abdominales:


1.Assigner les repas trop caloriques au dĂźner

Nombre d’entre nous succombent Ă  la tentation de grignoter pendant la journĂ©e, dĂ©diant leur repas le plus important (et le plus calorique) au dĂźner, qu’ils associent Ă  un moment de relaxation Ă  la maison. Malheureusement, cette erreur est souvent responsable d’une accumulation de graisses car le corps a tendance Ă  stocker de maniĂšre plus importante aprĂšs les repas tardifs. Une Ă©tude a d’ailleurs dĂ©montrĂ© que les fringales nocturnes Ă©taient fortement associĂ©es au surpoids.

Pour prendre en compte ces restrictions mĂ©taboliques, le docteur Alain Delabos a inventĂ© le concept de la chrononutrition. Il s’agit d’un rĂ©gime alimentaire qui se base sur votre rythme circadien, ou ce que l’on appelle l’horloge biologique. Cela stipule qu’il faut prendre le bon aliment au bon moment. Le petit-dĂ©jeuner se doit d’ĂȘtre le repas le plus important de la journĂ©e, composĂ© de bonnes graisses et de protĂ©ines, pour aider le corps Ă  retrouver son Ă©nergie. En effet, en fonction de l’heure oĂč ils sont consommĂ©s, les nutriments ne sont pas assimilĂ©s de la mĂȘme façon. Ainsi, le sucre et les lipides ne seront pas stockĂ©s par votre organisme s’ils sont consommĂ©s le matin, mais ils le seront s’ils sont pris le soir.

2.Croire que toutes les calories ont le mĂȘme apport Ă©nergĂ©tique 

Si vous Ă©valuez deux aliments diffĂ©rents, par exemple 50 calories de noix et 50 calories de pĂąte Ă  tartiner, les rĂ©sultats seront diffĂ©rents Ă©galement. Il se trouve que l’effet thermogĂ©nique des protĂ©ines est plus Ă©levĂ© que celui des glucides et des lipides. Ces derniers sont mĂ©tabolisĂ©s respectivement, entre 5% et 10% pour les premiers, et 0% et 3% pour les derniers. Les protĂ©ines quant Ă  elles, mĂ©tabolisent 20% Ă  30% de l’Ă©nergie du corps.

3.Adopter un rĂ©gime restrictif 

Le stress et l’urgence de certains Ă©vĂ©nements durant lesquels nous souhaitons paraĂźtre sous notre meilleur jour nous poussent parfois vers des rĂ©gimes restrictifs. On pense alors qu’un apport calorique faible nous aidera Ă  perdre du poids rapidement. Mais cela est loin d’ĂȘtre durable dans le temps. Plus le dĂ©ficit calorique sera important, plus les risques d’effet yo-yo seront prĂ©sents, avec parfois une reprise du poids plus consĂ©quente. D’autant plus que les rĂ©gimes drastiques marquant un dĂ©ficit calorique trĂšs important, poussent le corps Ă  effectuer une adaptation mĂ©tabolique qui entrave la perte de poids.

Pour retrouver la ligne de façon efficace et assurer sa stabilitĂ© sur le long terme, il est donc prĂ©fĂ©rable d’Ă©viter les rĂ©gimes draconiens. Un dĂ©ficit calorique progressif et une alimentation Ă©quilibrĂ©e vous Ă©viteront l’effet yo-yo une fois votre rĂ©gime achevĂ©.


4.Manger plusieurs repas par jour sans en comprendre le mécanisme

On entend souvent dire qu’il est plus efficace de prendre plusieurs repas par jour car cela entraĂźnerait une dĂ©gradation de graisses plus importante et stimulerait le mĂ©tabolisme. En revanche, ce qui est souvent laissĂ© pour compte, c’est qu’il ne s’agit nullement de s’attabler 6 fois par jour, mais de manger en petites quantitĂ©s, juste assez pour prolonger le sentiment de satiĂ©tĂ© tout au long de la journĂ©e. Comme l’explique Aline Ways, coach en nutrition holistique, cela permettra Ă  l’organisme d’avoir de l’Ă©nergie Ă  disposition en continu, mais cela l’empĂȘchera aussi de puiser dans les graisses.

Par ailleurs, selon une Ă©tude publiĂ©e par la revue scientifique Plos One, manger des quantitĂ©s adĂ©quates en suivant un modĂšle traditionnel aurait plus d’effet thermogĂ©nique que 6 portions moins importantes. Toujours selon le principe de chrononutrition prĂ©citĂ©, il vaut donc mieux prendre 3 Ă  4 repas par jour: prĂ©fĂ©rablement le petit-dĂ©jeuner, le dĂ©jeuner, une collation en milieu d’aprĂšs-midi et le dĂźner. Il faut juste veiller Ă  espacer les repas de 4h au minimum.