La duloxétine et le milnacipran pourraient aider à traiter les symptÎmes de la fibromyalgie

La collaboration Cochrane à récemment publié dans la revue Cochrane Database of Systematic Reviews (CDSR), une analyse portant sur l'efficacité des antidépresseurs pour le traitement des symptÎmes de la fibromyalgie.



Cette mĂ©ta-analyse d’Ă©tudes traitantes de l’efficacitĂ©, la tolĂ©rabilitĂ© ainsi que l'innocuitĂ© des antidĂ©presseurs inhibiteurs de la recapture de la sĂ©rotonine et de la noradrĂ©naline, comparativement Ă  un placebo ou Ă  d'autres mĂ©dicaments actifs dans le traitement de la fibromyalgie chez les adultes.

« La mise Ă  jour de ces recherches n'a pas modifiĂ© les principales conclusions des analyses prĂ©cĂ©dentes », affirme Patrick Welsch. Ce dernier explique que, sur la base d'une qualitĂ© de preuves estimĂ©e comme Ă©tant de faible Ă  trĂšs faible en raison de divers biais potentiels, l'analyse conclut que la duloxĂ©tine et le milnacipran :

• N'offraient pas d’avantages, par rapport au placebo, quant Ă  la frĂ©quence d'un soulagement de la douleur de 50 % ou plus.

• Offraient un avantage, par rapport aux placĂ©bos, quant Ă  la frĂ©quence d'un soulagement de la douleur de 30% ou plus et dans l'impression globale du patient d'aller mieux.

• N'offraient pas d’avantages, par rapport au placebo, pour amĂ©liorer la qualitĂ© de vie liĂ©e Ă  la santĂ© et la rĂ©duction de la fatigue.

• N'Ă©taient pas significativement diffĂ©rents du placebo pour ce qui est de la rĂ©duction des problĂšmes de sommeil.

• PrĂ©sentaient des taux d'abandon attribuables aux effets indĂ©sirables plus Ă©levĂ©s que le placebo.

Welsch et ses collĂšgues concluent donc que mĂȘme si en moyenne, les avantages potentiels de la duloxĂ©tine et du milnacipran pour le traitement de la fibromyalgie sont infĂ©rieurs aux effets secondaires et inconvĂ©nients qu’ils pourraient engendrer, l’utilisation de ces antidĂ©presseurs pourrait Ă©galement engendrer un soulagement substantiel des symptĂŽmes de la fibromyalgie chez une minoritĂ© de personnes et ce, sans entraĂźner d’effets indĂ©sirables.