La course permettrait d’amĂ©liorer la mĂ©moire et de rĂ©duire le stress

Selon une Ă©tude, rĂ©alisĂ©e par des chercheurs de l’universitĂ© Brigham Young (Utah) aux Etats-Unis et publiĂ©e dans la revue mĂ©dicale Neurobiology of Learning and Memory, la course serait l'activitĂ© physique la plus efficace pour rĂ©duire le stress et limiter son impact sur la mĂ©moire.


                                  Image : theguardian

 « Lorsque les synapses ou les connexions entre les neurones sont renforcĂ©es au niveau de l’hippocampe, la formation de la mĂ©moire et le rappel se produisent de façon optimale. On appelle ce processus potentialisation Ă  long terme ou LTP », expliquent les chercheurs.

 « La course attĂ©nue les impacts nĂ©gatifs du stress chronique sur l'hippocampe, la partie du cerveau responsable de l'apprentissage et de la mĂ©moire. C’est un moyen simple et trĂšs efficace pour Ă©liminer les impacts nĂ©gatifs du stress chronique sur la mĂ©moire», affirme Jeff Edwards, professeur agrĂ©gĂ© de physiologie et de biologie du dĂ©veloppement Ă  BYU et auteur principal de l'Ă©tude.


 En effet, cette Ă©tude confirme que l’exercice constitue une thĂ©rapie viable et efficace contre l’impact cognitif nĂ©gatif du stress chronique et permet de protĂ©ger les mĂ©canismes d'apprentissage et de mĂ©morisation.


 « Le meilleur moyen d’amĂ©liorer la mĂ©moire et l’apprentissage serait de faire de l’exercice sans ĂȘtre stressĂ© », affirme le professeur Edwards. « MĂȘme si nous ne pouvons pas toujours contrĂŽler nos niveaux de stress, nous pouvons contrĂŽler combien nous nous entrainons ».